NOTRE TEST COMPLET AVEC AVIS DE L’ENCEINTE MARSHALL STANMORE CLASSE ET PERFORMANTE

Marshall fait partie de la légende du rock depuis plus de 50 ans, au même titre que les artistes qui jadis jouaient avec ses amplificateurs. Et afin d’installer cette légende dans votre salon, voici l’enceinte portable Marshall Stanmore, qui hérite du mythique design des amplis de la marque. Revêtement en cuir, commutateur doré, potentiomètres métalliques à l’ancienne, et le beau logo de la marque sur une grille en tissu noir et blanc : rien que le look peut déjà vous faire saliver. Alors si comme moi la nostalgie vous étrangle à la vue de cette réminiscence rectangulaire des années de l’Âge d’Or du rock, voyons en ensemble les détails pour mieux la connaître, et savoir si elle est faite pour l’usage que vous lui réservez.

L’avis de la rédaction

La Marshall Stanmore en images

Mashall Stamore enceinte BluetoothVoir plus de photos

Notre test de l’enceinte Marshall Stanmore ?

Ce look si classique pourrait être à lui tout seul un argument commercial, pourtant vu le prix très « haut de gamme » auquel est vendue l’enceinte, il ne peut pas suffire. Avant d’entrer plus en détail, regardons donc ensemble quelques détails clés de l’enceinte Mashall Stanmore.

Elle n’est définitivement pas faite pour être mobile, car sans batterie et (beaucoup) trop grande pour vos poches : vous n’irez pas loin avec. Mais d’un autre côté le son est clair et précis, il sublime les instruments acoustiques au détriment de lourdes basses.

La cible rêvée est donc sédentaire, adepte du look rétro de Marshall, et recherche la qualité audio. Les fans de rock seront les premiers touchés.

Design et finition

Sortir l’objet de notre affection de sa boîte nous révèle une enceinte beaucoup plus massive que ses concurrents : 35 x 18.5 x 18.5cm. Ses dimensions dépassent de beaucoup celles de la Bose SoundLink III par exemple (13x25x4). Elle pèse 5,1kg très exactement, ce qui installe définitivement sa qualification de “sédentaire” (voir le guide).

La Marshall Stanmore se distingue aussi par les matériaux qui la recouvrent : du vinyle noir (ou “crème” selon le modèle), des commandes en métal, des jack dorés et solides, entourés à la base d’un ressort limitant l’usure et les faux contacts. Cette finition est un plaisir à constater, et rend la Marshall Stanmore plus “tangible”, solide, un objet auquel on s’attache et dont on prend soin.

Le design est donc sans faille, pour peu que le look vous attire, et que la mobilité soit un concept étranger à votre consommation de la musique.

Une connectique très riche

J’ai rarement vu une connectique aussi diverse dans une enceinte portable, et pourtant des enceintes j’en croise chaque jour depuis des années.

Ainsi vous pourrez connecter votre Marshall Stanmore à 4 sources différentes : Bluetooth, Auxiliaire, RCA (la télévision ou une chaine hi-fi par exemple), et enfin une connexion optique – à ce niveau de diversité, c’est un overkill. L’utilité de cette dernière c’est que la qualité du son venant d’une source utilisant la connexion optique est largement supérieure aux autres sources.

Les concepteurs de la Marshall Stanmore pensent aussi à l’environnement avec un switch à l’arrière, standard ou “powersaver”, qui éteindra votre enceinte après 30 minutes d’inactivité si elle est allumée en mode économique.

L’interface de commande est aussi munie de plusieurs LED pour vous indiquer quelle source joue. Et la dernière petite attention qui fait la différence : le câble mini-jack qui est fourni est en spirale et aux couleurs de la marque.

Les options de connectique vous laissent donc libre du choix de la source audio, et le souci du détail est à l’image de la finition de l’enceinte: une marque de l’attention que Marshall apporte à la qualité de ses produits.

Un son puissant et clair

L’enceinte portable Marshall Stanmore délivre un son très équilibré, probablement le plus clair que j’ai entendu jusqu’ici. Il distingue très bien les instruments, et à la subtilité de l’équilibre audio s’ajoute une très grosse puissance (80W, divisés en trois hauts-parleurs, 2×20 et 1×40 pour les médiums et les basses), permettant facilement d’animer vos fêtes – voire même de faire profiter les voisins.

Un seul défaut, les basses ne sont pas très présentes, il faut vraiment monter le volume pour les “faire péter”. Mais ce bémol ne s’applique qu’aux styles musicaux utilisant des basses profondes, donc pas au rock, genre musical très clairement privilégié par Marshall.

Enfin, si l’équilibre audio ne vous convient pas, les deux potentiomètres sont là aussi pour s’ajuster à vos envies et régler les aigus et les basses.

Voir l’avis d’autres utilisateurs

Les points forts et faibles de la Marshall Stanmore

Avantages

  • Look
  • Finition
  • Son de haute qualité
  • Connectique variée

Inconvénients

  • Pas mobile
  • Prix haut de gamme

Notre verdict pour la Marshall Stanmore

Le son offert par la Mashall Stanmore saura enfin faire honneur au talent trop longtemps oublié de Sixto Díaz Rodríguez, mais si c’est Parov Stelar qui fait bouger vos fêtes, je vous conseille mon test des JBL Megaboom. Mais les fans de rock seront définitivement conquis par cette enceinte portable. Et en plus du design qui rappelle les amplis, l’enceinte offre une grande possibilité de réglages, tous les styles de musique sont permis. Ne vous attendez pas cependant à la sortir souvent de chez vous.

Voir le prix